Soro se réfugie en France, ce que la justice ivoirienne lui reproche

Soro se réfugie en France, ce que la justice ivoirienne lui reproche

Visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice ivoirienne, Guillaume Soro a annulé in extremis, ce lundi, son retour à Abidjan. Selon un de ses conseillers, Guillaume Soro a quitté Accra la nuit dernière, direction l’Espagne dans un premier temps, puis la France pour passer les fêtes de Noel.

Les proches de Guillaume Soro l’assurent : cela fait plusieurs mois que le régime d’Alassane Dramane Ouattara (ADO) cherche à accuser leur leader de déstabiliser la Côte d’Ivoire. D’où son absence prolongée hors du pays.

« Il savait parfaitement qu’on lui tendrait un traquenard s’il rentrait à Abidjan, glisse l’un de ses intimes. Mais il a tenu à monter dans l’avion pour montrer au monde entier qu’Alassane Ouattara l’empêchait de rentrer chez lui. »

Selon des sources de JA, des négociations indirectes entre Soro et Ouattara ont eu lieu jusque dans la nuit du 22 décembre. Le chef de l’État aurait ainsi demandé à son ancien allié de surseoir à son projet de retour, après plus de six mois d’absence. Comment expliquer ce revirement inattendu ? Que reprochent les autorités ivoiriennes au candidat à la future présidentielle ?
Il est accusé de tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et de détournement de deniers publics. A ’origine de ces accusations.
CATEGORIES
TAGS