Quand Serigne Touba parlait à Sokhna Fati Dia Mbacké le jour de la Tabaski

Quand Serigne Touba parlait à Sokhna Fati Dia Mbacké le jour de la Tabaski

«Un jour de Tabaski (Aid-el-Qada), Serigne Touba avait demandé à un homme d’aller dire à Sokhna Faati Dia (fille aînée) de venir dans la chambre où il se trouvait. Arrivée, elle avait vu plusieurs plats exposés dans la chambre . Peu de temps après qu’elle soit arrivée, Serigne Touba se lève et lui dit :

-attends moi ici !

Ainsi, en partant, il ferme la porte de la chambre.

Après la prière de ‘asr (takusaan) , il revient, ouvre la porte et dit :

-qui est là ? Depuis quand es-tu là ?

Sokhna Faati Dia lui répond :

-c’est Fatima ! Tu m’ avais dit de t’attendre ici depuis le matin.

Serigne Touba lui dit :

-tu as parfaitement raison !

C’est ainsi qu’il lui dit :

-donne moi l’assiette qui se trouve à côté.

Alors, Serigne Touba prit trois poignées sur le suusal (coucous cuit à la vapeur) en y rajoutant de la sauce et lui dit :

-Fatima, tiens ! C’est pour toi.

Ainsi, il lui dit alors :

-Fatima, j’espère que tu ne fais pas parti des gens qui n’arrêtent pas de solliciter constamment les disciples. C’est la pire des traditions de l’époque actuelle. Celui là est le disciple de mon papa ou bien un tel est mon disciple, c’est la pire des traditions de l’époque actuelle. Fatima, j’ai fait la semence pendant que j’étais au Gabon et bientôt c’est le temps de la récolte. Et celle-ci ne sera que pour les disciples et les petits fils. »

( L’arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacke, transcription M. Moustapha Diop)

CATEGORIES
TAGS