Liverpool : Jürgen Klopp enrage contre l’arbitrage et la VAR

Liverpool : Jürgen Klopp enrage contre l’arbitrage et la VAR

Battu d’entrée de jeu par le Napoli (0-2), le champion d’Europe en titre a mal débuté la défense de son titre. Mais s’il n’a pas voulu justifier la défaite des siens sur ce fait de jeu, l’entraîneur allemand n’a pas apprécié le penalty accordé aux Partenopei.

Liverpool et le Napoli fêtaient leurs retrouvailles hier soir. Une nouvelle fois reversées dans la même poule de Ligue des Champions, Reds et Partenopei nous ont encore offert un duel riche en émotions. Et comme l’an dernier, Liverpool s’est incliné au San Paolo. Battus 1-0 en 2018, les hommes de Jürgen Klopp sont cette fois-ci rentrés d’Italie avec une valise un peu plus chargée (2-0). Un revers inaugural qui n’augure rien de bon pour la suite de la compétition pour le club de la Mersey, selon une statistique parue ce matin.

Mais aujourd’hui, il y a fort à parier pour que Klopp n’y pense pas trop. Car l’entraîneur allemand a surtout en tête ce penalty accordé en toute fin de match sur une faute sur José Callejon et transformé par Dries Mertens. En conférence de presse, le germanique n’a pas voulu accabler ses joueurs, estimant même que leur performance avait été meilleure que celle de l’an dernier. En revanche, cette histoire de penalty, ça ne passe pas. « Ç’a été le tournant du match. Je suis désolé, mais quand un joueur saute avant qu’il y ait contact, il ne peut pas y avoir penalty. Je pourrais dire beaucoup de choses, mais on dirait alors de moi que je suis un mauvais perdant. Je ne suis pas le meilleur perdant, mais je n’en suis pas un mauvais non plus ».

« Ils trouveront bien une raison qui expliquera que c’était la bonne décision »

Certes, mais ça ne l’a pas empêché de mettre une petite charge contre l’arbitrage et l’équipe chargée de gérer la vidéo assistance. « Quand vous revoyez l’action, vous voyez qu’il y a une faute évidente de jugement. La règle dit s’il s’agit d’une faute peu évidente, mais ce sont toujours les hommes qui décideront s’il y a faute ou non. Je pense que ça pourra nous aider sur le long terme, mais tant que les hommes prendront les décisions, il y aura toujours une possibilité d’échec. Nous sommes tous comme ça », a-t-il indiqué, avant de conclure.

« Qu’est-ce que je peux dire ? Les règles sont comme ça, ils devraient les ajuster. L’équipe allemande (les arbitres présents dans le car vidéo) est habituée à ce genre de pratique depuis des années, la VAR est allemande, ils l’utilisent depuis plus longtemps que les autres. On ne peut rien y faire. Nous devons l’accepter. Ils trouveront bien une raison qui expliquera que c’était la bonne décision et nous devrons l’accepter ». Pour effacer ce mauvais départ, les Reds auront à coeur de se rattraper dans deux semaines à Anfield face à un Salzbourg en pleine forme après son succès 6-2 contre Genk.

CATEGORIES
TAGS