ETATS-UNIS : Aliou Diao viré parce qu’il priait

ETATS-UNIS : Aliou Diao viré parce qu’il priait

Deux anciens employés d’une chaîne de restaurants populaire du Michigan ont déclaré jeudi qu’ils faisaient partie de plusieurs managers – tous membres de minorités raciales ou religieuses – licenciés l’année dernière sans avertissement ni explication. L’un d’entre eux s’appelle Aliou Diao et est de nationalité sénégalaise. Son employeur lui reproche de pratiquer la religion musulmane dans le restaurant.

L’Hispanique Alicia Dunlap et le Sénégalais Aliou Diao ont poursuivi jeudi Anna’s House devant un tribunal fédéral, alléguant qu’ils avaient été renvoyés parce que leur appartenance ethnique et leur religion ne les rendaient pas «bien adaptés à la culture que le propriétaire d’Anna’s House essayait de créer», a déclaré Dawud Walid, directeur exécutif du Council on American-Islamic Relations-Michigan. Anna’s House possède une chaine de restaurants à travers le Michigan, Etat des États-Unis. En août, suite aux critiques selon lesquelles la société avait fait don de plus de 20.000 dollars pour la campagne de Donald Trump, Josh Beckett, propriétaire du restaurant, a publié la déclaration suivante : «Je suis fier de vivre dans un pays où nous sommes libres d’avoir des opinions différentes et de soutenir un candidat de notre choix». «Chez Anna’s House, nous employons et servons des personnes de tous horizons et de toutes croyances, sans jugement (sic)», poursuivait-il. Au vu de ce qui se passe aujourd’hui, Josh Beckett a été démenti par ses employés qu’il a renvoyés.

Aliou Diao viré parce qu’il priait…

Dunlap, mère de deux enfants, directrice générale du site de Westland, a affirmé qu’on lui avait ordonné de dire à deux employées afro-américaines de retirer la teinture rouge de leurs cheveux, parce que la teinture violait la politique de l’entreprise. Pour le cas de notre compatriote Aliou Diao, il a été embauché en décembre 2017 en tant que chef de cuisine. En juin 2019, Dunlap a été interrogée pour savoir si Diao, un musulman, priait au travail. Dunlap, qui refusait de répondre ou de mener des enquêtes sur les croyances de ses collègues, en fera finalement les frais. Et quelques jours plus tard, une note de service interdisant à Aliou Diao de prier dans le restaurant a été publiée. Même ses collègues ont été menacés de complicité, si jamais ils ne dénonçaient pas Aliou Diao au cas où ils le verraient en train de prier. Aliou Diao continuait tout de même de prier à ses heures de pause dans une pièce qu’il verrouillait. D’ailleurs, son avocat a insisté sur la discrétion de Aliou Diallo quand il priait. Dunlap et Diao ont été licenciés sans motif ni explication, le 17 juin 2019 et remplacés par des travailleurs de race blanche non musulmans. Beckett, qui travaille dans le secteur de la restauration depuis 2005, a fait des déclarations et des publications sur les réseaux sociaux qui révèlent «des préjugés raciaux, xénophobes et islamophobes qui sont au cœur de ces pratiques d’emploi illégales». «Beckett exploite des restaurants comme si c’était en 1950», a déclaré l’avocat Michael Pitt, qui représente Dunlap et Diao. «Il veut que ses employés soient des Américains blancs heureux et a assimilé la culture du restaurant à Disneyland». «Je travaille sur des plaintes de discrimination depuis des décennies et je n’ai jamais rien vu d’aussi inquiétant que ce cas d’aujourd’hui», a déclaré Pitt. Le procès, qui a été confié à la juge de district américaine Linda Parker, allègue des violations des droits civils et des décisions en matière d’emploi fondées sur la race, l’origine ethnique et l’origine nationale ou la religion. Le procès allègue que Dunlap et Diao ont tous deux souffert d’angoisse mentale, d’humiliation, de blessures physiques, d’embarras et de détresse émotionnelle à cause de la conduite discriminatoire. Il cherche à faire réintégrer Dunlap et Diao à leurs postes antérieurs. L’avocat de la défense demande également une ordonnance interdisant à Beckett ou à Anna’s House de prendre d’autres mesures de discrimination ; et l’octroi de dommages et intérêts à Dunlap et Diao.

Samba THIAM

jotaay.net

CATEGORIES
TAGS